Nombre total de pages vues

mardi 28 juin 2011

JOSEY WALES HORS LA LOI

(The outlaw Josey Wales). 1976. USA. En couleurs.
Un film de Clint Eastwood.
Avec Clint Eastwood (Josey Wales), Chief Dan George (Lone Watie), Sondra Locke (Laura Lee), John Vernon (Fletcher), Bill Mc Kinney (Terrill), Sam Bottoms (Jamie), Paula Truman (Grand ma Sarah) et Geraldine Keams (Little Moolight).
Comme son nom l'indique...

LE RESUME:
 Lors des derniers jours de la guerre de secession; Josey Wales, un paisible fermier du sud,voit sa femme et don fils se faire massacrer , sous ses yeux par une poignée de soldats yankees. Ces derniers les "reds legs" dirigés par Terril laissent Wales et incendient sa maison.
Après s'
Ivre de vengeance, il rejoint la bande de Quantrill, des outlaws sudistes qui font régner la terreur et le désordre.
Les nordistes proposent une réédition et une amnistie a la bande. Fletcher et toute la bande acceptent, las de mener cette vie d'aventuriers... Seul Josey refuse pour continuer le combat. De toutes façons il n'a plus de famille ni d'endroit pour se réfugier.
Mais l'amnistie est un piège (tendu notamment par Fletcher qui a vendu ses hommes) et tous les amis de Wales se font massacrer. Josey arrive a sauver le jeune Jamie qu'il considère un peu comme son fils.
Les deux hommes prennent la fuite mais ils sont poursuivis par Terril et Fletcher.
Malheureuseument, Jamie n'arrive pas a se soigner et  meurt des suites de ses blessures dans les bras de Josey.
La fureur de Wales grandit encore, et il jure de tuer Fletcher et Terril...
 Alors qu'il se cache il fait la connaissance de Lone Watie, un vieux chef indien roublard mais plein d'humanité qui décide de lui  donner son amitié.
Devine qui vient diner ce soir?

Un livre, un film...

LA CRITIQUE:
Josey Wales hors la loi est le troisième film réalisé par Clint Eastwood. Et bien avant Pale Rider ou Impitoyable, il signe là un véritable chef d'oeuvre.
Josey Wales est un film âpre, violent sans concession sauf peut être celle de declarer son amour pour un genre qui tombe dans les années 70 en désuétude.
Le film peut etre considéré comme un pamphlet contre la violence... mais surprise le "pale rider" nous fait partager son plaisir coupable. On se réjouit quand il descend tel ou tel "bad guy"...
On est loin du gentil cowboy que l'on avait découvert dans Rawhide, ici le personnage d'Eastwood souffre, toute son âme est pervertie par le désir de vengeance et il nous montre admirablement que c'est un homme qui n'a plus rien a perdre. Sa vie n'a plus vraiment d'importance et c'est ça qui le rend extrêmement dangereux voire quasi indestructible.

LA NOTE: 18.5/20
LE PLUS: Un générique magnifiquement beau. La bande des rebelles sudistes chevauchant sur fond bleu avec le générique qui apparait.
Come on Wales...

  LE MOINS: On aurait aimé un méchant plus charismarique, à la hauteur du personnage d'Eastwood. On aurait aimé voir un Lee Marvin ou un Gene Hackman dans ce rôle là.
L'ANECDOTE:
En 1986, à l'instar de Clint Eastwood, l'acteur Michael Parks joue le rôle principal et réalise un téléfilm sur Josey Wales censé se dérouler quelques années plus tard: The return of Josey Wales.
(cf "la photo de la jacquette video américaine").

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire