Nombre total de pages vues

jeudi 2 juin 2011

MAJOR DUNDEE (1965)




Même pendant une bataille, Charlton prépare sa future vanne...

(Major Dundee). 1964. USA. En couleurs.
Un film de Sam Peckinpah.
Avec Charlton Heston (Amos Dundee), Richard Harris (Capitaine Benjamin Tyreen), James Coburn (Samuel Potts), Senta Berger (Teresa Santiago), Jim Hutton (Lieutenant Graham), Mario Adorf (Sergent Gomez) et Warren Oates (O.W Hadley).


LE RESUME:
 En 1864, le Major Dundee, un gradé nordiste est responsable de Fort Bentlin dans les états du Sud. Le fort, transformé en pénitencier est rempli de prisonniers confédérés et de hors la loi.
Parmi ceux ci, il y a la capitaine Benjamin Tyreen, un personnage très estimé de ses hommes. C'est  un ancien ami de Dundee, mais ils ont fait un choix différent. Dundee a embrassé la cause des nordistes et Tyreen a décidé de rester fidèle au Sud.
Pendant ce temps, une bande d'apaches mené par le chef Sierra Charriba, massacre les occupants d'un poste frontière.  Ils massacrent tout le monde sauf trois jeunes garçons qu'ils font prisonniers.
Dundee en mal d'aventures, décide d'aller récupérer les enfants. Mais pour cela il a besoin de Tyreen et ses hommes. En échange, il leur propose une amnistie et une liberté totale à la fin de la mission.

Santa berger-Ursula Andress... même combat!
LA CRITIQUE:
Malgré un budget conséquent pour l'époque, Major Dundee fut un énorme échec financier.
La faute en incombe sûrement au climat "déletère" qui régnait sur le plateau entre les producteurs et Peckinpah.
Au bout du compte, le réalisateur n'aura pas le final cut, et la production raccourcira le film de plus de 40 minutes.
Reste un excellent long métrage, plutôt violent pour l'époque, avec des dialogues forts et des scènes de batailles remarquablement bien filmées.
Et l'on peut compter sur un casting époustouflant et international: Heston et Coburn (américain), Harris (irlandais), Adorf (Allemand né en Suisse et d'origine italienne) et Santa Berger (Autrichienne).
Le face à face entre Heston et Harris (la grande classe ce Richard), nous tient en haleine pendant 2h14.


LA NOTE: 17/20
LE PLUS: Deux révélations: Santa Berger, sublime de beauté et de sensualité qui apporte un peu d'air frais au climat oppressant du film. Et Jim Hutton, très à l'aise dans le rôle de l'officier Graham.
LE MOINS: Certaines éclipses scénaristiques sont un peu maladroites.
L'ANECDOTE: Peckinpah eut une liaison avec la jeune mexicaine (qui soigne les soldats) et partit quelques jours, en plein tournage (Source Wikipédia).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire