Nombre total de pages vues

mardi 28 janvier 2014

DU SANG DANS LA POUSSIERE

(The Spike's gang). 1974. USA. En couleurs. Produit par Mirish Corporation
Un film de Richard Fleisher
Avec Lee Marvin (Harry Spike), Gary Grimes (Will), Ron Howard (Les), Charlie Martin Smith (Tod), Arthur Hunnicut (Kid White), Noah Berry Jr (Basset) et Marc Smith (Abel Young).

LE RESUME:
Will, Les et Tod sont trois amis d'enfance. Fils de fermiers, ils rêvent d'une autre vie et de la reconnaissance de leurs parents.
Un jour, tout prêt de chez eux, ils recueillent un homme gravement blessé. Ils décident de la cacher dans la grange de la famille de Will, puisqu'il s'agit d'un hors la loi recherché: Harry Spike. Ils parviennent à le soigner et lui donner à manger en cachette. Une fois rétabli, Spike, reconnaissant,leur promet, qu'un jour ou l'autre, il fera quelque chose pour eux. Les 3 garçons sont très impressionnés par ce pilleur de banque et sa vie aventureuse.
 Spike décide de poursuivre sa route.
Après une énième correction par son père, Will décide de quitter la ferme familiale et de se lancer à l'aventure. Les et Tod, qui en ont aussi assez de leurs vies monotones, le suivent.
Après quelques jours d'errance et n'ayant quasiment pas manger, ils attaquent une banque. C'est un fiasco total, ils prennent peu d'argent qu'ils perdent ensuite dans leur fuite mais surtout, Tod tue un sénateur, accidentellement,  qui rentrait dans la banque.
Ce sont maintenant des hors la loi, poursuivi par les forces de l'ordre et par les chasseurs de primes. Désemparés, ils se réfugient au Mexique. Et leur destin va les remettre sur la route de Harry Spike, sui décide de les prendre en main...
A gauche, sans Fonzie, Ritchie semble un peu perdu...
LA CRITIQUE:
Peu encensé par la critique et loin d'être considéré comme une oeuvre majeure, voilà un film magnifique à bien des égards.
Richard Fleisher, un des grands réalisateurs de Hollywood ( 20000 lieux sous les mers, Bandido Caballero, Les vikings, Duel dans la boue, L'étrangleur de Boston, Tora tora tora, Soleil vert, Conan le destructeur), nous livre un beau film brut, riche en émotions diverses.
Contrairement à un Sam Peckinpah, il ne magnifie pas la violence, mais au contraire la  dénonce par sa réalisation très sobre et froide.
Les thèmes abordés sont simples: la fin de l'innocence perdue, le regard acerbe sur le monde des adultes, et la vie rêvée de criminel qui n'est qu'une illusion.
Ces 3 doux rêveurs, embringués dans une aventure qui les dépasse, iront au bout de leurs expériences et tout ça finira dans un regrettable gâchis.
Malgré quelques imperfections, ce western nous réserve des moments de grâce: les essais d'habillage dans la boutique, les répétitions pour l'attaque de la banque ou encore la scéance de tir à la carabine.
Ce western d'une grande tristesse (au sens propre), reste l'un des meilleurs de cette décennie désenchantée.
Et bien après le mot fin, on repense souvent au destin brisé de ces trois garçons.
Lee Marvin tient le "haut de l'affiche"

LA NOTE: 18/20

LE PLUS:
Un très bon casting: L'alchémie entre les 3 jeunes acteurs est palpable. On croit a leur amitié de toujours. Et Lee Marvin nous gratifie d' un formidable numéro d'acteur, hyper juste dans son rôle de mentor.

LE MOINS:
Le petit rôle d' Arthur Hunnicut qui n'amène pas grand chose de plus à l'histoire. On l'aurait aimé un peu plus ettofé.


Merde, Lee fais gaffe quand même, une chemise Célio toute neuve!
L'ANECDOTE:
Le jeune Ron Howard, acteur talentueux (la série Happy days: les jours heureux, American grafitti ou Le dernier des géants) qui deviendra bien des années plus tard, un réalisateur talentueux. A son actif, une ribambelle de succès parmi lesquels: Splash, Cocoon, Willow, Apollo 13, Da Vinci code ou récemment l'excellent Rush).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire