Nombre total de pages vues

mercredi 22 janvier 2014

LE DERNIER TRAIN DE GUN HILL

(Last train from Gun Hill). 1959. USA. En couleurs
Un film de John Sturges
Avec Kirk Douglas (Matt Morgan), Anthony Quinn (Craig Belden), Carolyn Jones (Linda), Earl Holliman (Rick Belden), Brad Dexter (Beero), Brian Hutton (Lewis), Val Avery (Steve le barman).

LE RESUME:
Une carriole, conduite par une belle indienne accompagnée de son fils, traverse une forêt. Deux cowboys les prennent en chasse et tentent de les accoster. Prenant peur, la femme et l'enfant accélèrent mais le chariot se retourne.
Peter Morgan , le jeune garçon arrive à prendre un cheval et se rend à Pawnie pour prévenir son père le shériff Matt Morgan.
Quand Morgan arrive sur les lieux, il découvre sa femme morte qui a été violée.
Récupérant la selle de l'un des chevaux, il s'aperçoit qu'elle appartient à Rick Belden, son meilleur ami qu'il n'a pas vu depuis des années. Belden qui habite Gun Hill est devenu un riche éleveur et fait "la pluie et le beau temps" dans la ville de Gun Hill.
Morgan animé par une soif de vengeance et de justice, décide de prendre le train pour Gun Hill pour lui ramener la selle et ainsi découvrir qui a tué sa femme. Dans le wagon, il fait la connaissance de Linda, ex maitresse de Belden qui revient à Gun Hill.
Arrivé en ville, Morgan loue un chariot et se rend à la propriété de son ami.
Quand il explique le drame à Belden, ce dernier comprend que c'est son propre fils qui a tué la femme de Morgan.
Si on touche à son fils, Anthony couine...

LA CRITIQUE:
Quel grand classique du western... Un bijou de suspens...
Des scènes cultes: la rencontre chez Belden des deux anciens amis, le feu dans l'hotel et biensur celle ou Morgan emmene le fils Belden pour le dernier train pour Gun hill
On se delecte aussi des affrontements psychologiques et de la tension progressive entre Kirk Douglas et Anthony Quinn. Les deux stars nous font un festival, admirablement dirigés par le "grand" John Sturges.
A noter aussi que ce film reste très influencé par un autre classique du genre: Le train sifflera trois fois. En reprenant quelques un de ces thèmes: le train, un des éléments clés de l'histoire tout seul, ou encore le thème du shériff abandonné par tous qui doit affronter seul les méchants.

LA NOTE: 18/20

LE PLUS:
Carolyn Jones dans le rôle de Linda nous offre une performance parfaite. Cette ancienne prostituée, ex maitresse de Balden qui l'a battait est un personnage à la fois fort et sensible. Jones arrive à a nous émouvoir, et surtout à donner un peu de féminité bienvenue dans ce western très viril...
Photo de tournage: "on papote, on papote, mais y'a un train à prendre"

LE MOINS:
Le personnage du jeune Lewis reste le moins consistant, certes c'est voulu, mais on aurait aimé qu'il soit un peu moins caricatural.

A Gun Hill, tout le monde prédit au shériff Matt Morgan qu'il ne fera pas "long feu"
L'ANECDOTE:
On ne change pas une équipe qui gagne. Telle devait être la devise de la Paramount. Puisque deux ans après Règlement de compte à Ok Corral , la maison de production réunit les mêmes professionnels autour de ce projet: Hal B Wallis à la production, John Sturges à la réalisation, Charles Lang Jr à la direction de la photo, Hal Pereira et Walter Tyler à la direction artistique, Dimitri Tiomkin pour la musique, Warren Lowe pour le montage et biensur Kirg Doulas dans le rôle principal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire