Nombre total de pages vues

mercredi 22 janvier 2014

LA LOI DE LA HAINE

(The last hard men). 1976. USA. En couleurs
Un film de Andrew V Mc Laglen
Avec Charlton Heston (Capitaine Sam Burgade), James Coburn (Zack Provo), Barbara Hershey (Susan Burgade), Jorge Rivero (Menendes), Michael Parks (shériff Noel Nye), Larry Wilcox (Shelby), John Quade (Gant) et Christopher Mitchum (Hal Brickman).
L'inspecteur Valentin et Pujol dans les brigades du Tigre? non? laissez moi , ça va me revenir... je connais ces visages

LE RESUME:
Au début du siècle, des bagnards travaillent a la réfection d'une voie ferrée. Zack Provo, un métisse d'origine indienne, parvient a subtiliser un fusil. Aidé de ses comparses, il tue ensuite les deux gardiens. Après s'être débarassé de leurs chaines, Provo et 6 autres prisonniers s'enfuient. Cachés sous un pont, ils arrivent à se glisser dans un train.
L'ambiance entre les évadés est électrique, mais Provo qui est un homme redoutable, un vrai dur, arrive à calmer tout le monde et à s'imposer comme le chef des fuyards.
Son but, retrouver le capitaine Sam Burgade qu'il tient pour responsable de la mort de sa femme et se venger. Cette seule idée l'obsède.
 A Yuma, Burgade, justement va voir Noel Nye, le sherrif pour lui proposer son aide. Ses arguments sont qu'il connait très bien Provo pour l'avoir pourchassé pendant 10 ans et l'avoir arrêté.
Malgré les temps qui ont changé, les moyens modernes mis a la disposition de la police, Nye comprend qu'il a besoin d'un homme comme Burgade et ses méthodes à l'ancienne.
Burgade le retraité, reprend donc du service... Il sait qu'il est le seul homme a pouvoir arrêter son "meilleur ennemi"...
Mais la situation se complique, quand Provo kidnappe la fille unique de Burgade.


Tata Provo, qu'est ce qui y'a sous ton grand chapeauuuuuuuuu!!!!


"Dis moi pas que t'es le p'tiot à Bébert Mitchum!
- si, si M'sieur Heston, c'est bien moé
- et ton père il te laisse sortir avec un galurin à la con comme cà ??
LA CRITIQUE: 
Andrew V. Mc Laglen souvent considéré comme un tâcheron du cinéma US ( à l'instar d'un Burt Kennedy) réalise là son meilleur film.
Les acteurs sonnent souvent juste (comme Leblanc). Heston campant (comme Bernard) un officier de police à la retraite un peu dépassé par le modernisme et qui ne jure que par les bonnes vieilles méthode. On arrive à palper toute la nostalgie que dégage son personnage.
Quand à Coburn, parfait dans celui qui a tout perdu, et qui n'a qu'un seul but... se venger. Son personnage de Provo (comme Franck) malgré sa violence et son sadisme arrive parfois à nous émouvoir.
Le train arrive... Pour une fois que la SNCF est à l'heure, y'a personne pour l'accueillir...
 
 
Voici maintenant l'affiche d'un infographiste sous champignons halu.
C'est moche la drogue, quand même.
 
 LA NOTE: 17/20
 
LE PLUS:
Toute la séquence finale qui se situe dans les collines de la réserve indienne, est à la fois impressionante, violente et crépusculaire. Il faut voir le regard " au sens propre comme au sens figuré" de Susan Burgade sur son père à la fin du film.
 Ces 30 dernières minutes sont un vrai bon moment de cinéma.
 
LE MOINS:
C'est pas très cohérent, scénarisiquement, l'idée de l'enlèvement de Susan Burgade. Lui qui dit connaitre Provo par cœur, il aurait pu prévoir que celui ci tenterait quelquechose sur sa fille.
 
L'ANECDOTE:
John Quade un des plus célèbres "seconds couteaux " du cinéma et de la télé américaine joue comme à son habitude le rôle d'une brute épaisse et vicieuse.
Il faut savoir qu'au lycée, il était membre d'un club de philatélie, de jeu d'échec et de jeu de dames.
Après l'université, il fut ingénieur en aérospatiale... puis se lança dans le cinéma...
Comme quoi...
John Quade, grand second rôle américain
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire