Nombre total de pages vues

jeudi 17 mars 2011

L' HOMME DES VALLEES PERDUES (1953)

SHANE (1953). USA. En couleurs.
Un film de Georges Stevens
Avec Alan Ladd (Shane), Van Heflin (Jack Starett), Jean Arthur (Marian Starett), Brandon de Wilde (Joey Starett), Jack Palance (Wilson), Emile Meyer (Ryker) et Ben Johnson (Chris Calloway).

Si on l'embête, Jack balance
LE RESUME:
Shane, un aventurier au passé trouble, arrive dans la ferme des Starett.
Marian, la femme de Starett est intriguée par Shane et Joey, son fils fasciné de rencontrer un vrai pistolero.
Starett propose à Shane qui aenvie de se poser et de gouter aux joies d'une vie moins trépidante, de travailler pour lui.
Jack Starett avec quelques autres fermiers est en lutte permanente contre Ryker et ses hommes qui lui convoitent son bien. Mais le combat est bien inégal.
Ryker pour accélerer encore plus les choses, engage Wilson, un redoutable tueur.
Shane doit alors renouer avec son passé.
l'homme "un peu perdu" des vallées
LA CRITIQUE:
Western culte s'il en est, Shane est une réussite signée Georges Stevens, 3 ans avant son "trop ampoulé": Géant.
Alan Ladd, spécialiste du western, arrive sans problème a nous faire partager ses doutes sur son ancienne vie tumultueuse et à son désir de vouloir vivre une "vie normale". Mais comme il le dit a la fin du film, il est difficile de tirer un trait sur son passé et de faire comme s'il n'avait jamais existé.
Quand à Jack Palance, ce sera le rôle le plus emblématique de sa carrière. Il personnifie le mal a merveille.
Un film qui fait réfléchir et une oeuvre forte même si elle a un peu mal vieillie.

LA NOTE: 15/20
LE PLUS: La bagarre entre Shane et Calloway, dans le saloon. Mémorable...
LE MOINS: Des dialogues et un phrasé qui ont souffert du temps qui passe
L'ANECDOTE: Jack Palance, crédité au générique  du nom de "Walter Jack Palance" influencera avec son rôle de Wilson : Phil Defer, dans le 6ième album de Lucky Luke.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire