Nombre total de pages vues

lundi 7 novembre 2016

LE BOURREAU DU NEVADA

(The Hangman). 1959. USA. En noir et blanc. Une production Paramount.
Un film de Mickael Curtiz.
Finalement, c'est pas si mal 50 nuances de Grey en film...
Avec Robert Taylor (Mac Bovard), Tina Louise (Selah Jennison), Fess Parker (le shérif Buck Weston), Jack Lord (Johnny Bishop), Gene Evans (Murphy), Mickey Shaughnessy (Al Cruse), Shirley Harmer (Kitty Bishop) et José Gonzales-Gonzales (Pedro Alonso).

LE RESUME: Mac Enzie Bovard, officier de la police fédérale , considéré comme un homme intègre et tenace est surnommé "le bourreau du Nevada". Pourtant il déteste ce surnom. Son job consiste à traquer les hors la loi, et comme il le dit, c'est à la justice de faire le reste.
Là, il amène en prison un certain Zimmerman. C'est l'un des 4 membres d'un hold up  meurtrier contre une diligence de la Wells Fargo, il y a deux ans et demi.
Un "Robert", une "Louise" et notre "Fess"préféré... Un trio gagnant.
Sur les 4 malfrats, il ne reste plus qu'une personne à arrêter et qui a été dénoncé par les autres: John Butterfield.
Le problème c'est que Bovard n'a qu'une description assez sommaire de l'individu: jeune, grand et blond. Il ne l'a jamais vu. Il compte sur un indice un peu plus prometteur: il aurait fait partie de la garnison de Fort Kenton.
Il décide de s'y rendre pour en apprendre plus. Là-bas il apprend qu'une jeune femme du nom de Selah Jennison a bien connu Butterfield. C'était un ami de son défunt mari.
Depuis qu'elle est veuve, elle survit au fort en travaillant au lavoir pour un salaire de misère.
Le Marshall lui propose 500 dollars pour qu'il l'accompagne a Northcreek (un endroit ou aurait été vu le bandit récemment), pour qu'elle l'aide à reconnaitre Butterfield. Elle refuse catégoriquement car elle ne souhaite pas trahir son ami. Mais Bovard qui a des certitudes sur la cupidité humaine, sait qu'elle craquera et qu'elle finira par accepter.
 En attendant, il part seul pour Northcreek. Il y fait la connaissance d'un jeune shérif sympathique: Buck Weston et d'un certain Johnny Bishop. Ce dernier pourrait bien être le coupable qu'il recherche.

LA CRITIQUE
Western plutôt psychologique. Curtiz privilégie les rapports humains aux scènes d'action.
L'intrigue demeure intéressante et on suit sans déplaisir notre héros, qui au fil du film, va perdre ses certitudes et s'humaniser un peu.
Pour une fois dans ce monde très masculin, c'est une femme qui fait avancer l'intrigue. Et Tina Louise est parfaite.
On aime aussi le fait de retrouver quelques acteurs des séries de notre enfance: Lorne Greene (Bonanza, Galactica), Jack Lord (Hawai, police d'état), Fess Parker (Davy Crockett) ou encore Gene Evans.
Toutes ces atouts font oublié une certaine mollesse et une réalisation très conventionnelle. On avait connu Mickael Curtiz plus flamboyant.

LA NOTE: 13.5/20

LE PLUS: Mickael Curtiz se devait de trouver pour le rôle complexe de Selah, une actrice qui rallie tous les suffrages. C'est chose faite avec l'envoutante Tina Louise.
Tina Louise que l'on retrouvera dans La chevauchée des bannis. Mais elle est surtout connue pour son personnage de Ginger Grant dans la série L'ile aux naufragés.

LE MOINS: La scène ratée du film. Selah sort avec sa nouvelle robe, elle attire tous les regards et les commentaires des hommes. On a l'impression d'être dans une mauvaise comédie des 60'.

Tina Louise au bord de la "nervous breakdown".



















 L'ANECDOTE: Petite devinette. Quelle est la différence entre les deux affiches ci dessous.
Entre l'américaine et la française le prénom de l'acteur qui joue le shérif a changé.
En effet, Fess Parker obtint le rôle titre de deux séries qui devinrent célèbres dans le monde entier:  Davy Crockett et Daniel Boone. Des personnages ayant existés au destin très similaire.
La société Walt Disney Pictures qui produisit Davy Crockett jugea que pour le public Français, il valait mieux changer le prénom de l'acteur qui jouait le trappeur. C'est ainsi que Fess Parker devint Fier Parker pour le marché francophone...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire