Nombre total de pages vues

lundi 21 novembre 2016

L'AVENTURIER DU TEXAS

(Buchanan rides alone). 1958. USA. En couleurs. Une production Columbia Pictures Corporation.
Un film de Budd Boetticher.


Randolph Scott, un "jeu" tout en retenue...

Avec Randolph Scott (Tom Buchanan), Craig Stevens (Abe Carbo), Barry Kelley (Lew Agry, le shérif), Tom Avery (le juge Simon Agry), Peter Whitney (Amos Agry), Manuel Rojas (Juan de la Vega) et LQ Jones (Pecos).

LE RESUME:
Tom Buchanan est un aventurier et mercenaire de la guerre civile du Mexique. Il revient aux Etats Unis avec un petit paquet d'argent en poche. Bien décidé a stopper cette vie tumultueuse, il a comme projet de s'acheter un petit lopin de terre et d'y élever quelques bêtes... Il fait halte à Agry Town histoire de se reposer un peu. Mais il comprend vite qu'il n'y est pas forcement le bienvenu et il a une altercation avec le shérif Lew Agry.
Dans le saloon il se fait agresser par un jeune" blanc bec qui joue les durs": Roy Agry, qui n'est autre que le neveu du shérif. Mais il le "remet en place".
Arrive en trombe sur son cheval, un jeune mexicain du nom deJuan de la Vega, il en veut à Roy et après une dispute, il le descend. Le shérif intervient et avec quelques hommes, ils commencent à tabasser le mexicain. Ca met Buchanan hors de lui, et il intervient pour le défendre. Finalement , le sherif arrête les deux hommes et les met en prison, bien décidé a les pendre.
Abe Carbo, un autre aventurier qui a assisté a la scène, s'empresse d'aller raconter au juge de la ville Simon Agry, que son fils s'est fait tué. Le juge Agry est le frère du shérif Lew Agry.
Alors que le village s'apprête a lyncher les deux "présumés coupable", le juge empêche la pendaison, dans un but politique (montrer qu'il est fidèle à la loi pour une possible réélection).
En prison, Juan de la Véga raconte à Buchanan que Roy avait passé la frontière et avait agressé sa sœur, c'est pour cela qu'il l'a tué.
Le lendemain, le procès présidé par le juge Agry lui même commence. Buchanan est acquitté par le jury populaire mais le jeune mexicain est condamné à mort.

Moitié Randolf Scott, moitié Bruce Lee... Quand le concepteur de l'affiche a forcé un peu sur l'apéro




LA CRITIQUE
Budd Boetticher signe là un western tout à fait honorable. Une histoire qui tient la route. Une belle rivalité digne du genre entre les frères Agry qui nous tient en haleine. Des seconds rôles qui assurent et des paysages arides comme on les aime. Tous les ingrédients seraient réunis pour faire de cet aventurier du Texas, un classique du genre sauf que... Randolf Scott;c'est un euphémisme; n'est pas le plus grand acteur du monde.
Et le dénouement est trop brouillon


LA NOTE: 13.5/20


Nouvel essai du concepteur... qui cette fois a un peu du mal avec les proportions du corps humain... On est loin de "l'homme de Vitruve "de  Léonard De Vinci...
LE PLUS:
Les seconds rôles, beaucoup plus charismatiques, prennent l'avantage sur le héros du film. Notamment Craig Stevens (Carbo) ou encore LQ Jones, remarquable dans le rôle de Pecos.
Carbo, le jour ...Carbo de nuit: 35 jours sans voir la terre, pull rayé, mal rasé...
LE MOINS:
Les 20 dernières minutes partent vraiment "en cacahuète". C'est alambiqué et d'une confusion totale.

L'ANECDOTE:
Dans leurs jeunes années, alors qu'ils étaient aux prémices de leur carrières, Randolph Scott et Cary Grant ont partagé un appartement. D'après les rumeurs Hollywoodiennes, ils auraient aussi partagé le même lit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire