Nombre total de pages vues

jeudi 20 février 2014

WILD BILL

(Wild bill). 1995. USA. En couleurs et en noir et blanc. Une production United Artist
Un film de Walter Hill.
Avec Jeff Bridges (James Butler "Wild Bill" Hickok), Ellen Barkin (Calamity Jane), John Hurt (Charley Prince), Diane Lane (Susanna Moore), Davis Arquette (Jack Mc Call), Christina Applegate (Lurline Newcombe), Bruce Dern (Will Plummer), James Gammon (California Joe), James Remar (Donnie Lonigan) et Keith Carradine (Buffalo Bill Cody).


LE RESUME:

Sur le site Groupons, y'a des tarifs chez Jean Louis David...


LA CRITIQUE:
Comment faire la critique de ce film un peu bancal et surtout "fourre tout"et qui déçoit.
On va dire que Walter Hill s'est plutôt bien débrouillé sur la première partie du film, par contre ça se gâte  dans la deuxième, beaucoup moins captivante (ce qui n'est par forcement logique).
On ne voit pas trop ou il veut en venir... Doit on s'attacher à ce personnage haut en couleur, ou le détester devant tant de rustrerie et d'égocentrisme ou doit on se faire une idée par nous même?
Parmi les choses positives du film , il y a notamment le soin avec lequel Walter Hill a reconstitué le vieil Ouest dans ses moindres détail: les costumes, et surtout les décors (il faut voir la ville de Deadwood avec sa rue toujours boueuse).
Hill arrive a nous faire découvrir le mythe qu'était Hickok: craint de tous mais respecté, considéré comme une véritable légende de l'ouest. Là ou le bas blesse, c'est le traitement de l'histoire, ça part un peu dans tous les sens. Autre problème la réalisation"tape à l'œil" qui dessert le sujet. Le film aurait gagné en sobriété par un style plus linéaire...
A voir quand même, car Wild Bill reste un des rares western des nineties.

LA NOTE: 12/20

Bruce Dern, en pleine forme.


LE PLUS:
Les duels qui jalonnent le film, souvent "réjouissant".

LE MOINS:
Les flash-back incessant en noir et blanc et filmés de travers (exprès... j'espère) sont plus ou moins "heureux"
Wild Bill fait le malin pour épater la galerie...


L'ANECDOTE:
Le film fut un échec cuisant pour Walter Hill.
Son coût de production fut de 30 millions de dollars et il rapporta  seulement un peu plus de 2 millions de dollars lors de son exploitation dans les salles américaines.

Calamity Jane dans "Danse avec les stars"... et ça j'achèteeeeeee !!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire