Nombre total de pages vues

dimanche 5 juin 2016

LES REBELLES DU MISSOURI

(The great Missouri raid) 1951. En couleurs. USA. Une production Paramount pictures.
Un film de Gordon Douglas.
Avec Wendell Corey (Frank James), Macdonald Carey (Jesse James), Ellen Drew (Bee Moore), Ward Bond (Trowbridge), Bruce Bennet (Cole Younger), Ann Revere (Madame Samuel) et Whit Bissel (Bob Ford).

LE RESUME:
Pendant la guerre de Sécession, le major Trowbridge de l'armée de l'union et ses hommes investissent la ferme des Samuels. En effet, ils sont à la recherche des deux frères James: Frank et son cadet Jesse. Les frères James sont des ex-soldats sudistes devenus des francs tireurs à la solde de Quantrill... Alors que le docteur Samuel ne veut pas révéler ou se cachent ses beaux fils, Trowbridge décide de le pendre pour ce silence. Ce qui fait sortir Jesse James de sa cachette, mais les soldats le capturent et commencent à le fouetter. Mais il est sauvé d'une mort certaine par son frère et ses cousins les Younger.
Quelques temps plus tard, les nordistes ont gagné et la guerre civile est finie. Mais la bande des James a pris le maquis et vit terrée. Après une vive discution, Frank part en ville se renseigner sur une possible amnistie. Le problème c'est qu'il tombe sur Trowbridge qui voue une haine féroce contre la bande qu'il accuse d'avoir tué son frère.
Les rebelles du Missouri tombent ensuite dans un guet apens qui se solde par une fusillade et plusieurs mort. Devenus de véritables hors la loi aux yeux de la justice et n'ayant plus rien à perdre, ils se mettent à cambrioler des banques et à piller des trains.


LA CRITIQUE:
Un westen sans grande originalité mais plutôt plaisant. On suit l'histoire des frères James et le chemin emprunté pour devenir des desperados.
Le film n'évite pas les clichés assez nombreux mais les péripéties sont suffisamment nombreuses pour qu'on ne s'ennuie pas.

LA NOTE: 13/20

LE PLUS:
Anne Revere est exceptionnelle en incarnant Zerelda Samuel: la mère des deux célèbres bandits. Forte femme, muée par une force de caractère exceptionnelle, elle sait se faire aimante envers ses fils et ses belles filles. Son but, l'unité familiale dans la tranquillité.
Le rôle fort du film.


Macdonald Carey, 3 fois sosie d'or de Luis Mariano




















Comme Francis Lalanne, autre grand rebelle devant l'éternel, Jesse James communique avec les arbres...

 

LE MOINS:
Comme  ce fut le cas jusqu'à la moitié des années 70, les frères James sont représentés comme des victimes. Victime de la "barbarie" confédérée, ils se sentirent obligés de devenir des hors la loi pour sauver leur peau. La vraie histoire demeure un peu plus complexe que cette image d'Epinal: Les bons contre les méchants. Jesse James devint desperado suite à la guerre mais il était un homme qui pouvait tuer de sang froid si cela servait ses intérêts.


L'ANECDOTE:
Anne Revere fut victime du Maccartysme ( en référence au nom du député Joseph Mc Carthy),  la tristement célèbre "chasse aux sorcières" dans les années 50.
 Beaucoup de réalisateurs (Jules Dassin, Charlie Chaplin), scénaristes (Dalton Trumbo, Arthur Miller) et acteurs (John Garfield, Will Geer) passèrent devant une commission pour savoir si ils étaient communistes et si leurs idées politiques pouvaient être nocives à l'Amérique.
Si les jurés considéraient que tel était le cas, les artistes étaient placés sur une liste noire et pour eux il fut très difficile de retravailler à Hollywood. Certain prirent leur retraite forcée  des studios, comme Anne Revers, d'autres voulaient continuer leur métier et s'exilèrent en Europe (John Berry, Joseph Losey).
Revere rappela qu'en vertu du cinquième amendement qui lui garantissait sa libre opinion de pensée, elle n'avait rien a dire devant la commission et partie... Bien sûr, elle du quitter Hollywood et rejoint New York ou elle ouvrit un cours d'art dramatique.

LA DEUXIEME ANECDOTE:
Dans le personnage de Throwbridge il faut voir une sorte de mix entre William Pinkerton, le créateur de l'agence de détectives privés, ancien officier de l'armée Nordiste et quelques un de ses limiers (la plupart savaient jouer du pistolet).

Ann Revere, et rebelle de match





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire